Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises de l'Indre
0

L’autopartage de retour à Châteauroux

Sept ans après une première expérience peu concluante, l’autopartage renaît à Châteauroux. Cette fois-ci, l’Agglomération s’est adjoint les services de Getaround, le spécialiste de partage de véhicules entre particuliers. Si seulement deux véhicules thermiques sont disponibles à ce jour, cinq le seront à l’horizon 2025.
Autopartage à Châteauroux
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 13 juin 2024

L’autopartage est une pratique qui existe depuis 1971 et une première expérience du genre à Montpellier. Consistant à mettre à disposition des véhicules en libre-service 24h/24 et 7 jours sur 7 au profit d’usagers pour la durée et la destination de leur choix, elle peut résoudre des problématiques de citadins qui ont le permis mais pas de voiture ou qui ne souhaite pas en posséder pour pouvoir se déplacer plus aisément.

Le 24 octobre dernier, la Région a lancé à la gare Argenton-sur-Creuse, un service de ce genre sous la marque Rémi, en mettant à disposition deux Zoé électriques disponibles via une application web. Mais ce n’était pas la première expérimentation du genre dans le département, puisque Châteauroux Métropole avait déjà tenté l’aventure avec Renault Mobility en février 2017. Cinq Renault Clio essence et une Zoé électrique avaient été installées pour une expérimentation de six mois rue Jean-Jacques Rousseau et place de la Gare, sur des emplacements matérialisés. Il s’agissait alors d’un premier déploiement de la solution d'autopartage de Renault Mobility en dehors de Paris. Pour innovante qu’elle fut, celle-ci n’a pas rencontré son public. Sans doute parce qu’elle était un peu trop en avance sur son temps.

 

Après Renault Mobility, Getaround tente sa chance

C’est donc une deuxième tentative, avec un autre opérateur, qu’a lancé mardi 11 juin l’Agglomération castelroussine. Celle-ci s’appuie désormais pendant deux ans sur Getaround (ex-Drivy), la plateforme d’autopartage aujourd’hui leader en Europe. Présente dans plus de mille villes à travers huit pays, cette société a recensé plus de 400 recherches pour la location de véhicules entre 2021 et 2023 sur le territoire de Châteauroux. Ce qui l’a incitée à se porter candidate à l’appel d’offre lancé par la collectivité en novembre 2023 concernant la mise en place d'une solution d'autopartage sur son territoire.

 

Pour Thomas Bauvin, responsable Développement collectivités chez Getaround, l’autopartage est en plein essor : « Actuellement, il y a une progression de 15 à 20 % des modes alternatifs de déplacement. L’autopartage peut ainsi inciter à la démotorisation du grand public. Du fait de notre expérience, grâce à notre modèle bien établi de partage entre particuliers et les 300 places de voirie dont nous disposons sur l’ensemble de la France (et notamment à Paris ou sur la Métropole européenne de Lille), nous proposons une solution alternative à la possession d’une voiture personnelle. Et moins de voitures personnelles signifie aussi pour les collectivités plus d’espaces libres en voirie pour y aménager d’autres projets ».

 

Une alternative supplémentaire pour les déplacements

Comme l’indique le dossier de presse de Châteauroux, « ce nouveau service se veut une réponse supplémentaire en matière de déplacements responsables après la gratuité du transport en commun ou encore l’aménagement de pistes cyclables et l’aide à l’acquisition de vélos électriques ». Pour pouvoir en bénéficier, il faudra créer un compte sur le site internet ou l’application Getaround (disponibles sur les différents marketstores), y renseigner les champs nécessaires et fournir permis de conduire et assurance. Une fois ce compte vérifié, il sera alors possible de géolocaliser et de réserver un véhicule pour la date et l’heure souhaitée grâce à votre smartphone qui conversera avec le boîtier connecté placé à l’intérieur. Une journée de location coûtera 35 €, hors frais d’essence qui restent à la charge de l’utilisateur.

 

À ce jour, seuls deux véhicules de type Clio essence logotés aux couleurs de la plateforme sont disponibles. L’une est stationnée rue Jean-Jacques Rousseau, l’autre rue de la Gare, toutes deux sur des emplacements exclusivement réservés à cet effet. Une troisième Clio s’installera place La Fayette le 1er novembre 2024. Enfin, deux autres voitures du même type seront mises en service au 1er mai 2025.

Dernières actualités