Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises de l'Indre
0

Inondations dans l’Indre : conseils préfectoraux aux sinistrés

Les inondations de fin mars ont causé beaucoup de dégâts dans les divers départements touchés, dont l'Indre. La Préfecture de l'Indre vous apporte quelques conseils utiles si vous faites partie des sinistrés.
Inondations Indre mars 2024 infos utiles sinistrés
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 11 avril 2024

Le département de l’Indre a connu entre le 29 mars et le 1er avril des épisodes de précipitations importantes, générant une montée du niveau des cours d’eau et des inondations dans de nombreuses communes. 


À la demande du ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, une procédure de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle accélérée a été déclenchée au profit des communes de plusieurs départements touchés par des inondations par ruissellement ou débordement de cours d'eau depuis le 30 mars dernier.


La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est sollicitée par les communes.
Trois conditions sont nécessaires :
• avoir souscrit un contrat d’assurances pour les biens (garantie incendie ou multirisques habitation par exemple),
• que les dommages aient pour cause déterminante et directe l’intensité anormale d’un agent naturel,
• que l’état de catastrophe naturelle ait été constaté par un arrêté interministériel publié au Journal Officiel.


Procédure de demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle


Dès la survenance d’un sinistre, les administrés doivent se manifester auprès de leur assureur et du maire de leur commune qui centralise les demandes. La demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est faite par le maire auprès de la préfecture.


Dans l’Indre, 42 communes ont transmis leur demande aux services de la préfecture :
Ardentes ; Argenton sur Creuse ; Argy ; Azay-le-Ferron ; Bélâbre ; Le Blanc ; Buzançais ; Chalais ; Chasseneuil ; Châteauroux ; Chazelet ; Chitray ; Écueillé ; Éguzon-Chantôme ; Ingrandes ; Jeu-les-Bois ; Jeu Maloches ; Langé ; Lignac ; Luçay-le-Mâle ; Lye ; Martizay ; Mauvières ; Mérigny ; Mers sur Indre ; Mézières en Brenne ; Montgivtray ; Paulnay ; Pont Chrétien-Chabenet ; Prissac ; Sacierges-Saint-Martin ; Saint-Gaultier ; Saint-Genou ; Saint-Hilaire-sur-Benaize ; Saint-Maur ; Val-Fouzon ; Valençay ; Vendœuvres ; Veuil ; Vicq-sur-Nahon ; Villegouin ; Villentrois-Faverolles-en-Berry.

 

Une commission interministérielle statuera par la suite sur la demande (ministère de l’Intérieur, de l’Économie et des finances, de l’action et des comptes publics). Après avis de la commission, la décision sera prise par arrêté interministériel publié au Journal Officiel.


Les assurés disposent ensuite d’un délai de 30 jours au maximum, après la publication de l’arrêté interministériel au journal officiel, pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance un état estimatif des dégâts ou de leurs pertes.


Sauf cas de force majeure, les assureurs ont l’obligation d’indemniser les personnes sinistrées dans un délai de trois mois à compter de la date à laquelle leur a été remis l’état estimatif des dommages et pertes subies, ou bien, si elle est plus tardive, à compter de la date de publication de l’arrêté interministériel.


Conseils aux sinistrés
Les personnes qui ont été touchées par les inondations et qui rencontrent des difficultés dans la réalisation des démarches administratives peuvent être accompagnées :
• en contactant la sous-préfecture de leur arrondissement à l'un des numéros ci-dessous :
Châteauroux : 02 54 29 50 76
Issoudun : 02 54 29 50 33
La Châtre : 02 54 29 51 82
Le Blanc : 02 54 29 51 62
• en se rendant dans la Maison France Services la plus proche : liste et coordonnées des Maisons France Services

Les employeurs et travailleurs indépendants touchés par les inondations peuvent utilement consulter le site de l’URSSAF

 

Dernières actualités