Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises de l'Indre
0

Les précieux souvenirs de Lumissoly

Né de la créativité et du savoir-faire de Laurie Liaume, le bijou connecté Lumissoly incarne une nouvelle excellence joaillière. Ce médaillon joaillier offre une manière élégante, moderne et sécurisée de préserver vos plus précieux souvenirs numériques pour l'éternité. La start-up, en phase de pré-commercialisation, est incubée au sein de The Place by CCI 36, dans le cadre du French Tech Tremplin dont Laurie est une des deux lauréates indriennes en 2024.
Lumissoly bijou connecté principe
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mercredi 28 février 2024

En 2021, Laurie Liaume est devenue maman d’une petite fille. Cet événement qui bouleverse une vie a aussi fait remonter des souvenirs de jeunesse et a ainsi incité la jeune femme à reprendre un projet qu’elle avait déjà esquissé lors de ses études ; un bijou connecté à nos souvenirs et êtres chers. Cette nouvelle version 2.0 du médaillon-photo offre une manière poignante de renouer avec notre passé, en gardant toujours à portée de main une part de notre histoire commune, même lorsque nos proches nous quittent.

 

« Depuis toujours, j'ai la conviction qu'un bijou est vecteur d'histoire. Il y a sept ans, quand j’ai eu l’idée de créer un bijou connecté porteur de souvenirs pour la première fois, c’était en raison de la perte de mes deux grands-mères. J’avais récupéré quelques photos, mais il me manquait quelque chose de tangible et pas mal d’éléments sur leur personnalité et leur vécu, confie l’entrepreneuse basée à Varennes-sur-Fouzon (commune de Val Fouzon). Quand ma fille est née, je me suis remise sur le développement de Lumissoly pour lui transmettre plus et mieux nos jolis moments de partage et des informations sur la personne que je suis. » Le choix du médaillon porte-photos augmenté s’est fait naturellement, puisque c’est un monument de la joaillerie traditionnelle, qui dénombre encore près de 2 700 recherches mensuelles sur Internet.

 

NFC, Blockchain et respect de l’environnement

Dans un monde où le virtuel devient omniprésent, où « nos téléphones regorgent d’images qu’on ne regarde même plus », Laurie a voulu se démarquer en proposant un bijou relié à un espace de stockage d’un Gigaoctet, totalement sécurisés, par le biais d’une application web. L’espace de stockage peut contenir jusqu’à vingt souvenirs, qu’il s’agisse de photos, de vidéos, d’éléments pdf ou de bandes sons, sur lesquels les personnes sont toutes identifiées. En achetant le bijou, l’acquéreur obtient une garantie de soixante ans durant laquelle ses souvenirs seront précieusement conservés. Chaque bijou sera porteur d’un numéro de série qui donnera accès à son espace dans le node Lumissoly.

 

Le projet présente un autre atout majeur : sa volonté de concevoir des bijoux qui sont à la fois des écrins élégants, respectueux de ses utilisatrices et de l'environnement. Grâce aux technologies NFC, les bijoux ne génèrent pas d'ondes nocives. La sécurité des souvenirs est quant à elle garantie par l'utilisation de la Blockchain. Laurie a également veillé à ce que les technologies utilisées soient exemptes d'obsolescence.

 

En ce qui concerne les matériaux, elle privilégie le recyclage d’or et d'argent pour la face du bijou, et de nacre pour l'arrière, adoptant ainsi une approche éco-responsable visant à réduire l'empreinte carbone de ses créations, tout en conservant la noblesse du produit.

 

Le French Tech Tremplin comme accélérateur de projet

« Avec Lumissoly, j’ai voulu bousculer les codes de la joaillerie traditionnelle et des bijoux connectés à la technologie Hardware qui existent déjà », précise celle qui a fait ses études dans le marketing de luxe et a autofinancé tout son projet de 2017 à 2023. Depuis quelques mois, la startupeuse a toutefois pu compter sur les 5 000 € d’une campagne de crowdfunding qu’elle avait lancée « pour développer son projet avec du test & learn ».

 

Ce coup d’accélérateur lui a permis de trouver son fournisseur de puces NFC, ce qui l’a définitivement incitée à créer son entreprise en août dernier, avec sa mère pour associée. Laurie a ensuite vu son projet retenu au titre du French Tech Tremplin qui lui donne droit à un suivi par The Place by CCI 36 pendant douze mois et une bourse Bpifrance de 22 900 € pour développer son concept.  « Cela va me permettre de gagner en visibilité et de rencontrer encore plus d’experts pour pérenniser mon entreprise », explique celle qui est installée dans la ferme de ses grands-parents à Val Fouzon, dans le nord du département.

 

Au printemps prochain, cette entrepreneure audacieuse franchira une nouvelle étape en lançant la commercialisation de ses bijoux. Au programme, une soirée de lancement pour présenter ses créations à sa communauté et la presse. Par la suite, l’ouverture de pop-up stores pour aller à la rencontre de ses premières clientes ; des femmes partageant ses valeurs, comme la quête de sens, l'importance du lien familial et la passion pour la tradition. Parallèlement, elle se prépare à réaliser une levée de fonds d'environ 200 k€ afin de s'ancrer durablement dans le segment premium et de promouvoir les savoir-faire français dans ce domaine.

 

« Chacun est porteur d’une histoire qui mérite d’être transmise et c’est cela que je veux favoriser en créant le bijou fort d’une vie, qu’on fait vivre et qu’on se transmettra de génération en génération » sourit-elle. Laurie pense déjà à diversifier son offre au travers d’un bijou pour les hommes, un public qui la sollicite déjà, et à tenter sa chance hors de nos frontières, notamment vers l’Amérique du Nord.

 

Lumissoly Laurie Liaume

Dernières actualités