Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises de l'Indre

Casanoë, la cabane magique d’Olivier

Après une longue et enrichissante carrière à Paris dans le monde du luxe, Olivier Paquet a souhaité revenir aux fondamentaux à l’issue de la crise sanitaire. Désirant apporter sa pierre à l’édifice du développement durable, il a ouvert le 1er juillet dernier à Argenton-sur-Creuse sa chaleureuse boutique à l’intérieur bois, comme la cabane de son enfance, où il propose des produits à tous les prix de marques écoresponsables et engagées dans la défense de l’environnement.
Olivier Paquet dans sa boutique Casanoë à Argenton-sur-Creuse
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 9 août 2022

La période de la Covid-19 a profondément marqué les esprits et la société. Nombreux sont celles et ceux qui ont pris alors la décision de repenser leur vie et leur carrière, après ces mois de confinement, de doutes voire de pertes d’êtres chers. Olivier Paquet fait partie de ceux-là. Bien installé dans la vie parisienne et ayant occupé des postes prestigieux au sein de groupes non moins célèbres (Louis Féraud, Yves Saint-Laurent, Sonia Rykiel, John Galliano) depuis un peu plus de trente-cinq ans, le Berrichon originaire de Châteauroux a souhaité mettre son expérience au profit d’un projet personnel qu’il mûrissait depuis quelques temps déjà. « Avec la Covid, les gens se sont mis à penser autrement, à arrêter de mettre en avant uniquement le salaire et la vie stressante des métropoles pour privilégier la qualité de vie et la quête de sens. Cette période difficile où j’ai eu la douleur de perdre mon père a entraîné chez moi une véritable réflexion sur mon style de vie. J’avais déjà envie de créer quelque chose par moi-même, un commerce qui aurait du sens. Être dans le monde du luxe m’a permis d’être vraiment à l’écoute des évolutions de la société et de ce que les gens veulent désormais. Ces mois de réflexion m’ont permis de faire le point et d’affiner mon concept autour d’une idée simple mais pas si évidente que cela à construire : proposer une alternative de consommer différemment en plein cœur du Berry avec des marques engagées pour la planète », explique le néo-commerçant.

Des grandes marques écoresponsables impliquées

Après avoir cherché un local à Châteauroux, Olivier a choisi d’implanter sa petite boutique de 30 m² au concept original à Argenton-sur-Creuse à l’entrée de la rue Grande, en raison de son attrait touristique et de loyers plus abordables. L’intérieur, cosy, rappelle la petite cabane en bois de son enfance où il allait au bord d’un lac contempler la nature berrichonne. Sur les présentoirs en bois, à côté de bijoux féminins, des objets design et déco, on retrouve du prêt-à-porter homme et femme (tee-shirts, chemises, sweats, bobs, casquettes) Faguo ou Barbour, des sous-vêtements Le Slip Français, des couteaux ouvragés Deejo (seul magasin référencé dans l’Indre, ndlr), des marques qu’Olivier a longtemps démarchées pour les emmener dans son aventure. « Convaincre leurs décideurs n’a pas été une sinécure, mais je croyais en mon projet. Mon expérience professionnelle a été formatrice en ce sens qu’elle m’a permis de voir qu’il faut toujours croire en ses idées et à ses rêves si l'on sait partager les valeurs qui nous animent. Pour leur expliquer pourquoi il fallait qu’elles rejoignent cette boutique exclusive en pleine « zone blanche » pour elles, j’avais été hyper exigeant lors de la constitution de mon projet et mis au point une présentation de trente pages dans laquelle j’ai tout détaillé, de la taille de la boutique au fait que j’allais reverser 1 % du chiffre d'affaires pour la planète, en passant par mon souhait de proposer un univers un peu hétéroclite à des prix accessibles à toutes et à tous. » À la rentrée, ces marques engagées seront rejointes par Patagonia (dont il sera l’unique représentant en zone « rurale » en France, c’est-à-dire hors métropoles), puis début 2023 par les baskets Veja, deux autres grands noms du commerce éthique et durable.

 

Accompagné par le Pôle Entreprendre de la CCI

 

Après avoir participé à la journée du Forum Entreprendre à Châteauroux en novembre dernier (un événement porté par la CCI, la Chambre de métiers et de l’artisanat et la Chambre d’Agriculture, ndlr), Olivier s’est rapproché du Pôle Entreprendre pour assurer ses démarches préliminaires. Pendant deux mois, « grâce à la disponibilité, à l’écoute attentive et aux conseils avisés de Mbinintsoa Rabetafika », il ajuste son business plan et son montage financier pendant deux mois. Une fois en possession des clés de son local en février 2022, il lance les travaux d’aménagement de sa « cabane » et ouvre enfin les portes de Casanoë le 1er juillet dernier.

 

Un peu plus d’un mois plus tard, Olivier – sur le pont du lundi au dimanche tout l’été – constate que son concept séduit aussi le public, qui apprécie autant l’aspect de la petite boutique que ce qu’elle propose et l’accessibilité prix à laquelle le créateur tient par-dessus tout. Conscient que pérenniser son activité passe également par la communication, ce dernier prépare un plan de communication pour la rentrée pour améliorer sa visibilité sur Internet et les réseaux sociaux, notamment son compte Instagram casanoe.eu.

Si, comme Olivier, vous souhaitez bénéficier d'un accompagnement par le Pôle Entreprendre de la CCI, contactez le service par téléphone au 02 54 53 52 53 ou par courriel entreprendre@indre.cci.fr